Si vous êtes intéressé par l'un de mes articles ou si vous avez des demandes personnelles à me soumettre, contactez moi par mail
byellev@gmail.com


3 janv. 2012

comment faire face aux coliques d’enfer des nourrissons sans se jeter par la fenêtre ou finir névrosé ?

Je me souviens, avant mon accouchement, je suis partie en congé de maternité l’esprit léger... Sans blague, 6 mois de congé qui commencent début juin, il y a de quoi saliver !!!

J'imaginais déjà les supers moments que je passerais l’été sur ma terrasse : J’avais acheté 2 transats confortables pour pouvoir siroter et tricoter avec ma meilleure amie pendant que la choupinette roupillerait dans son relax … Le pied !

Evidemment, tout cela était très illusoire ! Celles qui ont un bébé doivent déjà avoir le sourire aux lèvres et me qualifier de grosse naïve.
Effectivement, je ne me souviens pas vraiment avoir posé mes fesses dans un de mes transats cet été… D’abord parce que le temps a été pourri de chez pourri  (ce qui finalement n’était pas plus mal dans mon cas) et ensuite parce que choupinette a souffert de coliques d’enfer…

Donc j’en viens au sujet de mon post, comment faire face aux coliques d’enfer des nourrissons sans se jeter par la fenêtre ou finir névrosé ??? 

D’abord, il faut bien se dire qu’il n’y a pas de grands remèdes miracles, mais les quelques astuces qui fonctionnent deviennent vite indispensable …

  • Le premier accessoire indispensable à des nuits correctes  est une couverture d’emmaillotage ou la couverture miracle de Red Castle (certes un peu cher, mais vous aurez vite oublié son prix) (voir post précédent). Elle porte très bien son nom. Et pas de stress si bébé devient accro… il ne la gardera quand même pas jusqu’à ses 18 ans ! Chez nous Choupinette s’en est séparée d’elle même vers 5 mois et demi. 
  • Un deuxième accessoire à avoir absolument en cas de colique : La petite bouillote spéciale bébés à poser sur le ventre lors des crises… 
  • Si vous n’êtes pas une réfractaire invétérée de la tétine, ne crachez pas dessus, elle est d’une grande aide !! Et si l’allaitement est bien en place, il n’y a pas de danger de perturber le bébé et de craindre qu’il téterait mal par la suite. 
  • Les berceuses… Elles peuvent apparaître comme ridicules à certaines personnes, mais croyez-moi, ça fonctionne !! Les bébés adorent les berceuses et chansons douces et s’ils entendent leur maman chanter avec le cd, c’est encore mieux ! Ne vous croyez pas ridicule, votre bébé n’a aucune notion de ce que cela peut être. Même si vous chantez très faux (comme moi), il adorera entendre votre chant le bercer et ça l’aidera à s’apaiser. C’est sûr, vous n’aurez plus les tubes de la radio en tête, mais bon, parfois, ce n’est pas vraiment mieux !
  • Le porte bébé ventral est aussi un accessoire indispensable, le bébé est blotti contre vous et la chaleur que vous dégager, apaise ses crampes et l’aide à s’endormir. De la même manière ça vous libère les bras pour d’autres activités… très pratique !
  • Bébé est un vrai hibou, il ne fait que pleurer et vous ne savez vraiment plus quoi faire pour l’endormir ?? Un petit tour en voiture fera certainement l’affaire ! Chez nous les virées nocturnes de ce genre n’étaient pas rares avant l’acquisition de la couverture d’emmaillotage… Et ne culpabilisez pas si en rentrant de la virée vous laissez bébé dans le maxi cosy. C’est sur, ça n’est pas recommandé, mais il n’aura pas sa colonne mal formée pour la cause, ce n’est pas comme si vous faisiez ça tous les jours…
  • Certains préconisent le recours à un ostéopathe. Pour notre part, nous y avons couru plein d’espoir. Au final les séances n’ont eu aucun effet et ça m’a coûté bonbon ! peut-être ne me suis-je pas adressé à la bonne personne, mais mon portefeuille a fini par m’interdire un nouvel essai…
Voilà donc quelques pistes. Pour la choupinette, le top du top était le portage ou l’emmaillotage, avec une bouillotte et la tutu, les jambes repliée coincée dans les grands bras de son papa avec en fond sonore son cd de berceuses. 
A côté de cela, il faut juste s’armer de patience et se dire que ce ne sont pas des cris de colère mais de douleurs qui anime ce pauvre bout de chou… Mais dans tous les cas, à 3 mois, ça ne sera plus qu’un mauvais souvenir … vous finirez même par en rire !

Et vous savez quoi ? Même si la seule condition pour avoir un deuxième était de revivre l'accouchement cauchemardesque que j'ai eu et les coliques d'enfer qui en ont découlé... Et ben je signe à 2 mains :-) 

3 commentaires:

  1. oooh oui pauvre chouquette...oooh oui cela va s'arreter pour elle et pour ses parents...courage ma belle...et bonne annee quand meme..,o)

    RépondreSupprimer
  2. A quand le deuxième alors ma belle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Minute papillon, c'est prévu, mais pas cette année

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails